Etat des lieux gratuit Jelouebien - PDF - Word - Modèle 2022 loi Alur - Elan

Modèle d’état des lieux gratuit conforme à la loi Alur. Tous nos modèles répondent aux critères fixés par le décret n° 2016-382 du 30 mars 2016. Le formulaire d’état des lieux d’entrée et de sortie utilisé doit permettre de comparer facilement l’état du logement et de ses dépendances privatives à l’arrivée et au départ du locataire.

Téléchargez nos modèles gratuits adaptés à votre logement : 

Mis à jour le 26/09/2022    Vous appréciez Jelouebien ? Partagez !

563 avis - 4,7/5
4.7/5

À savoir : 

Lors de l’état des lieux de sortie, le bailleur a l’obligation de  tenir compte de la vétusté, c’est-à-dire l’usure normale, des logements lorsqu’ils sont loués à usage de résidence principale. Cette « vétusté » ne peut pas être retenue sur le dépôt de garantie du locataire.

À noter aussi que le locataire dispose de 10 jours pour compléter l’état des lieux après son entrée s’il constate des défauts non vus la première fois. Pour ce qui concerne les équipements de chauffage, il peut faire part d’un dysfonctionnement au bailleur pendant le premier mois de chauffe.

Le décret du 30 mars 2016 précise que les états des lieux d’entrée et de sortie peuvent être réalisés sous la forme d’un document unique ou de documents séparés mais ceux-ci doivent avoir une présentation similaire afin de faciliter une comparaison minutieuse entre l’état d’entrée et l’état de sortie. La vétusté devra obligatoirement être prise en compte lors de la comparaison des états des lieux d’entrée et de sortie. Pour cela, le propriétaire doit utiliser une grille de vétusté ayant fait l’objet d’un accord collectif, même si le logement n’entre pas dans le champ de l’accord. Nos modèles gratuits sont conformes à la réglementation applicable en 2022 (loi Alur et loi Elan). Il est possible (pour ne pas dire conseillé) d’annexer des photos des pièces à l’état des lieux. Nous proposons des templates adaptés aux différents types de logement (T1, T2, T3…) ainsi qu’une annexe d’inventaire du mobilier pour réaliser un état des lieux meublé.

FAQ : questions fréquentes sur l’état des lieux

Guide : nos 6 conseils pour un état des lieux réussi

Questions / Réponses autour de l'état des lieux

Sommaire

Les conseils de Jelouebien pour un état des lieux réussi :

Dans la vie d’une location immobilière, l’état des lieux est un moment crucial. En effet, un grand nombre de litiges entre propriétaires bailleurs et locataires naît en fin de bail au moment de l’état des lieux de sortie. Le propriétaire qui estime que l’état du bien s’est dégradé de manière anormale souhaite à ce moment-là procéder à une retenue sur le dépôt de garantie (« la caution ») versé par le locataire lors de son entrée. Mais il arrive parfois, pour ne pas dire souvent, que le locataire ne partage pas l’avis du propriétaire bailleur sur le caractère anormal de la dégradation du bien. Cela engendre alors souvent un litige puisque le locataire va en général refuser de signer l’état des lieux de sortie si le propriétaire prévoit une retenue sur le dépôt de garantie.

Pour éviter au maximum les conflits, il faut réaliser avec le plus grand soin possible l’état des lieux d’entrée qui doit faire lors de la remise des clés et bien sûr il conviendra d’apporter un soin tout aussi important à l’état des lieux de sortie à la fin du contrat de bail. Pour cela, il faut procéder pièce par pièce et être le plus précis possible sur l’état de chacune d’elles en commentant clairement l’état des murs, plafonds, sols, placards, électricité, chauffage…

Grâce aux smartphones il est désormais facile de prendre des photos des différentes pièces afin de les annexer. Pour que vos photos ne soient pas mises en doute, pensez à les imprimer et à les faire dater et signer par les locataires. Il existe également des applications d’état des lieux qui permettent de réaliser les démarches directement sur tablette ou smartphone.

Certains modèles d’états des lieux, comme ceux de Jelouebien, rappellent les obligations du locataire, en particulier vis-à-vis de l’entretien du logement. En effet, certains locataires pensent que tous les actes d’entretien incombent au propriétaire, or les dépenses d’entretien et les menues réparations doivent être assurées par le locataire. Au contraire, les dépenses liées à la vétusté doivent être assumées par le propriétaire. Le décret n° 87-712 du 26 août 1987 précise la liste des réparations locatives à la charge du locataire.

Il est à rappeler que le locataire peut demander à compléter l’état des lieux dans les 10 jours suivant son emménagement dans le logement et lors du premier mois de chauffe pour les éléments de chauffage.

L’état des lieux doit être signé par le bailleur et le locataire, c’est en cela qu’il est dit « contradictoire ». Le constat d’état des lieux est réalisé par un huissier si les parties n’arrivent pas à se mettre d’accord pour le faire contradictoirement. Les frais d’huissier seront partagés pour moitié entre les parties.

En cas de désaccord persistant lors de l’état des lieux de sortie, propriétaire et locataire peuvent saisir la commission départementale de conciliation (CDC) afin de trouver un règlement amiable du conflit. En dernier recours il convient de saisir le tribunal judiciaire (ex-tribunal d’instance).

À savoir : depuis 2016 la loi Alur a clarifié les règles sur l’établissement d’un modèle d’état des lieux type pour une location de logement.

Profitez de notre modele d’etat des lieux gratuit conforme au décret de la loi Alur sur l’état des lieux type.

Qu'est-ce qu'un état des lieux ?

Comme son nom l’indique, il s’agit de constater l’état d’un lieu à un instant T. En général, cette démarche doit être réalisée au début et à la fin d’une location. Elle permet de vérifier si le locataire n’a pas causé de dégradation durant l’utilisation du bien mis à sa disposition par le propriétaire. Les états des lieux concernent très souvent des biens immobiliers tels que des appartements, des maisons ou des locaux commerciaux mais cela peut concerner tout bien loué.

Quelles sont les mentions obligatoires qui doivent figurer sur un état des lieux ?

Un décret paru le 30 mars 2016, applicable depuis le 1er juin 2016, décrit clairement les mentions que doit comporter un état des lieux.

Certaines mentions sont obligatoires sur l’état des lieux d’entrée et sur l’état des lieux de sortie :

  • Le type d’état des lieux : entrée ou sortie
  • Sa date de réalisation
  • L’adresse précise du logement
  • Le nom des parties et l’adresse du bailleur
  • S’il y a lieu, le nom et l’adresse des personnes mandatées pour réaliser l’état des lieux
  • S’il y a lieu, les relevés des compteurs individuels de consommation d’eau, d’électricité et de gaz
  • S’il y a lieu, les équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire
  • Le détail et l’usage des clés ou des autres moyens d’accès (badge, télécommande…) aux locaux à usage privatif ou commun
  • Pour chaque pièce, la description précise de l’état des revêtements de sol, murs, huisseries, plafonds et des équipements du logement
  • La signature des parties ou de leurs représentants.

D’autres mentions sont obligatoires seulement pour l’état des lieux de sortie :

  • La nouvelle adresse du locataire
  • La date de l’état des lieux d’entrée
  • S’il y a lieu, les évolutions de l’état des différents éléments par comparaison avec l’état des lieux d’entrée.

Dans le cas d’un logement meublé, le propriétaire doit joindre un inventaire du mobilier.

Que faire en cas de désaccord sur l'état des lieux ?

En cas de litige lors de la réalisation de l’état des lieux, chaque partie a la possibilité de saisir la commission départementale de conciliation. Cette démarche est gratuite et a pour but de trouver un règlement amiable du litige. Si la conciliation ne permet pas de résoudre le différend entre propriétaire et locataire, il faudra s’adresser au tribunal judiciaire dont dépend le logement.

Qu'est-ce qu'une visite de pré-état des lieux ?

Une visite de pré-état des lieux peut être organisée à la demande du bailleur et/ou du locataire pendant la durée du préavis. Ce « pré-état des lieux » n’est pas obligatoire mais sa réalisation peut permettre de limiter les risques de litiges en sortie en anticipant les éventuelles réparations locatives que le locataire pourrait être tenu de faire. Cette anticipation peut aussi favoriser une restitution du dépôt de garantie rapide. En effet, si le locataire a remis en état les éléments du logement qui le nécessitaient, le bailleur pourra alors restituer le dépôt de garantie dans un délai beaucoup plus court que s’il faut attendre parfois plusieurs semaines après la sortie du locataire pour obtenir des devis de remise en état.

Pour rappel, la loi donne un mois au propriétaire pour restituer le dépôt de garantie si l’état des lieux de sortie est conforme à l’état des lieux d’entrée, alors qu’il a deux mois pour restituer le dépôt de garantie si l’état des lieux de sortie fait apparaître des dégradations ou des détériorations imputables au locataire.

Lire l’article « Comment justifier une retenue sur le dépôt de garantie ? »

L'état des lieux doit-il nécessairement être remis en main propre ?

L’état des lieux doit être remis au locataire à l’issue de la réalisation de celui-ci, néanmoins la loi prévoit que l’état des lieux pourra être réalisé sur un support papier et remis en main propre ou à l’aide d’un outil numérique et remis par voie dématérialisée, autrement dit par email.

Est-il obligatoire de joindre des photos à l'état des lieux ?

Le décret fixant les règles de réalisation d’un état des lieux n’impose pas de joindre des photos. Cependant, cela est conseillé car cela permet d’illustrer de manière précise les éventuelles remarques sur l’état des éléments du logement. Pour que les photos prises lors de l’état des lieux puissent avoir un intérêt en cas de litige, elles doivent être annexées à l’état des lieux, datées et signées.

En combien d'exemplaires doit être établi l'état des lieux ?

La législation précise que l’état des lieux doit être établi en deux exemplaires, un pour le bailleur, un pour le locataire.

Tous les locataires doivent-ils signer l'état des lieux ?

Il est fortement conseillé que toutes les parties concernées assistent à l’état des lieux et le signent. Cependant, un locataire peut très bien signer l’état des lieux en son nom et au nom de ses colocataires. Dans ce cas, il doit ajouter la mention « Je me porte fort pour tous les autres titulaires du bail » avant de signer. Dans ce cas de figure, il est aussi conseillé de faire rédiger une procuration par ceux qui seraient absents à l’état des lieux. Cela évitera les éventuelles contestations ultérieures.

La réalisation d'un état des lieux est-elle obligatoire ?

Dans le cadre d’un bail d’habitation, un état des lieux doit obligatoirement être annexé au contrat de location. En cas d’absence d’état des lieux d’entrée, les conséquences sont :

  • Absence d’état des lieux d’entrée du fait du propriétaire : si malgré la mise en demeure du locataire de réaliser un état des lieux d’entrée, le propriétaire refuse de faire celui-ci, il ne pourra pas mettre en cause la responsabilité du locataire en cas dégradations constatées lors de l’état des lieux de sortie, sauf à prouver que le logement était en bon état de réparations locatives à l’entrée du locataire.
  • Absence d’état des lieux d’entrée du fait du locataire : si le locataire refuse de faire un état des lieux d’entrée, il sera considéré qu’il a reçu le logement en bon état général et devra par conséquent rendre le logement en bon état des réparations locatives, sauf à prouver que les dégradations étaient préexistantes ou sont dues à la vétusté.
  • Absence d’état des lieux d’entrée du fait de la négligence du propriétaire et du locataire : le locataire sera tenu de restituer le logement en bon état de réparations locatives et les travaux n’entrant pas dans le champ des réparations locatives seront à la charge du bailleur. Si l’une ou l’autre des parties estime que la responsabilité de réparations ne doit pas lui être imputée, elle devra pouvoir en apporter la preuve.

Un état des lieux de sortie doit être établi à la sortie du locataire. Le logement doit être dans les mêmes dispositions qu’il l’était à l’entrée, notamment libéré du mobilier du locataire. En cas de refus de l’une des parties de réaliser l’état des lieux de sortie, l’autre partie pourra faire réaliser l’état des lieux par un huissier de justice qui convoquera les deux parties au moins sept jours à l’avance. Le coût de l’intervention de l’huissier sera supporté pour moitié par le propriétaire et pour moitié par le locataire. Si le jour fixé par l’huissier de justice, le locataire est absent à l’état des lieux, le bailleur pourra saisir le tribunal d’instance qui désignera un huissier chargé de réaliser l’état des lieux de sortie et de récupérer les clés auprès du locataire.

Nos 6 conseils pour bien réussir votre état des lieux

Voici un petit guide pour faire un état des lieux dans les meilleures conditions.

💡 Conseil n°1

En premier lieu, il faut programmer l’état des lieux suffisamment à l’avance afin qu’il soit réalisé avant que le locataire n’ait amené ses effets personnels. Le jour de l’état des lieux, le logement doit être fourni des seuls équipements et meubles appartenant au propriétaire. De la même manière, l’état des lieux de sortie devra être réalisé après que le locataire ait déménagé ses affaires personnelles.

💡 Conseil n°2

N’oubliez pas de prendre avec vous les éventuelles clés nécessaires pour accéder aux compteurs d’électricité, de gaz et d’eau pour pouvoir relever les index de consommation à l’entrée et à la sortie du locataire. Si la relève ne peut pas être faite le jour de l’état des lieux, celui-ci devra être reporté et vous et votre locataire perdrez du temps.

💡 Conseil n°3

Pensez au fait que la visite du bien pour le constat de son état doit se faire dans de bonnes conditions de visibilité. Il faut idéalement que l’électricité ne soit pas coupée ou alors vous devrez prévoir de le faire en journée.

💡 Conseil n°4

Faites en sorte de planifier un horaire qui permet à tous les titulaires du bail (en présence de plusieurs colocataires) d’y assister et ainsi de pouvoir le signer. Si ce n’est pas possible, nous vous conseillons vivement de faire inscrire au locataire présent la mention « je me porte fort pour tous les autres titulaires » et idéalement qu’il vous fournisse un pouvoir donné par les autres locataires. 

💡 Conseil n°5

Prenez des photos ! Décrire au mieux chaque élément est important mais rien ne vaut le support d’une photo pour se faire une idée précise de l’état de tel ou tel élément de l’appartement ou de la maison.

💡 Conseil n°6

Convenez avec le locataire d’une visite de pré-état des lieux peu de temps avant la fin du délai de préavis de départ. Cela vous permet de vous faire une idée précise de l’état du logement et d’anticiper ce que le locataire doit remettre en état. Pour le locataire c’est tout aussi intéressant car ainsi préparé il pourra compter sur la restitution du dépôt de garantie sous un mois comme le prévoit la loi en l’absence de dégradations.

Ah oui j’allais oublier, en bonus, le conseil n°7… Utilisez un modèle gratuit d’état des lieux PDF à télécharger sur Jelouebien, que ce soit un modèle d’état des lieux simplifié, un modèle plus détaillé, numérique ou papier, tout est réuni pour que celui-ci se déroule dans des conditions optimales ! Ne vous privez pas non plus de réaliser un devis assurance GLI. En plus de couvrir les loyers impayés, nos contrats d’assurance loyer impayé prévoient une option pour les dégradations immobilières causées par le locataire.

adobe acrobat reader

Téléchargez gratuitement Adobe Acrobat Reader pour utiliser les fichiers au format « PDF »

Informations :

Documents mis à disposition gratuitement pour un usage personnel uniquement. Il est strictement interdit de diffuser ou d’utiliser ces documents pour un autre usage. Avertissement : vous êtes seul responsable de l’utilisation de ces modèles, il vous appartient de vérifier leur adéquation avec vos besoins. Toute reproduction totale ou partielle sans autorisation préalable est strictement interdite.

En utilisant les services proposés par jelouebien.com vous déclarez accepter les conditions générales d’utilisation du site.