Etat des lieux

Lorsque l’on est propriétaire bailleur, on doit nécessairement passer par certaines étapes. Parmi ces étapes, il y a une étape très importante qui est la mise ne location. Voici quelques conseils pour bien la réussir.

Qu’entend-t-on par “mise en location” ?

Lorsqu’on dit que l’on va mettre en location un appartement, cela veut dire que l’on va rechercher des locataires, sélectionner les candidats correspondants aux critères financiers souhaités puis signer un bail de location. Vous pouvez choisir de réaliser cette étape tout seul en passant vos annonces de location sur différents supports ou confier la mission à des professionnels.

Où passer les annonces de location ?

Si vous choisissez de gérer vous même la mise en location de votre bien, vous devez veiller à bien choisir les supports sur lesquels vous allez passer votre annonce. Vous pouvez bien sûr avoir recours à des sites de petites annonces type leboncoin. Il est cependant parfois pertinent de privilégier des sites spécialisés en immobilier comme seloger par exemple qui peuvent permettre de mieux cibler les candidatures et d’éviter aussi de se retrouver submergé par des dizaines de demandes inadaptés.
Si vous choisissez de faire appel à un agent immobilier, il publiera votre annonce sur le site réservé aux professionnels Bien’ici.

Décrivez le mieux possible le bien à louer

Apportez le plus grand soin à la description de l’appartement que vous proposez à la location. Il faut bien sûr décrire les pièces qui composent l’appartement (salon, cuisine, chambres, cagibi, bureau…) mais pensez aussi dans la mesure du possible à préciser leur surface, les aménagements (placards intégrés par exemple), l’exposition du bien (sud ou nord-ouest par exemple). Indiquez si une cave ou un box sont inclus, s’ils sont à usage privatifs ou partagés.

Il est également conseillé d’indiquer les équipements de la résidence  : interphone, digicode, gardien, local à vélo… Enfin, indiquez si l’immeuble est à proximité des commodités tels que les commerces, les écoles ou encore des professionnels de santé.

Complétez votre description par des photos permettant aux candidats locataires d’avoir le meilleur aperçu possible du logement. Toutes ces précautions vous éviteront tout d’abord de nombreuses demandes par email ou par téléphone. Et puis cela limitera aussi le nombre de visites par des locataires qui se rendront compte sur place que certaines caractéristiques ne leur conviennent pas.

Sélectionnez rigoureusement les locataires

Avant de planifier les visites, prenez soin de vérifier si les locataires offrent des garanties suffisantes quand à leur capacité à payer leur loyer. Indiquez clairement au locataire les garanties que vous souhaitez obtenir :

  • – Niveau de revenus minimum
  • – Garants ou assurance loyer impayé

Pensez à toujours demander aux locataires une justificatif d’identité en plus de leurs justificatifs de revenus. Vous pourrez vérifier l’authenticité de l’avis d’impôt fourni grâce à l’outil mis à disposition par la DGFIP.

Si vous optez pour des garants ou cautions, pensez à demander les preuves d’identité et de solvabilité des garants.

Si vous choisissez de garantir vos loyers en souscrivant une assurance GLI, veillez à demander en amont tous documents nécessaires au montage du dossier. Cela vous évitera toute déconvenue s’il s’avère que le locataire ne peut pas vous fournir certains éléments.

Si vous suivez ces quelques conseils, vous pourrez limiter le nombre de visites nécessaires pour trouver votre locataire idéal et ainsi éviter les journées marathon avec 15 visites qui s’enchainent. Avec un bon travail de pré-sélection, 3 ou 4 dossiers doivent suffire à réussir votre mise en location.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués avec un * sont obligatoires