Gestion locative

Lorsque l’on est locataire et que l’on recherche un nouveau logement à louer, il faut pouvoir convaincre le propriétaire ou l’agence immobilière de sa solvabilité. C’est-à-dire prouver au bailleur que l’on sera capable de payer son loyer et ses charges régulièrement pendant toute la durée du bail. En effet, la principale crainte d’un bailleur est de se retrouver avec un locataire qui n’arrive plus à payer son loyer. C’est pour cette raison que les propriétaires sont nombreux à exiger un garant pour qu’il se porte caution du paiement du loyer en cas de défaillance du locataire.

Voici donc qui peut être garant et comment en trouver un.

Le garant peut être un proche ou un ami

Faire appel à un proche ou à un ami est la formule la plus connue des locataires qui cherchent un garant. Dans ce cas, le garant signe un engagement de caution, solidaire ou non, par lequel il accepte de subvenir au paiement du loyer et des charges prévues au bail du locataire en cas d’impayés de celui-ci. L’acte de caution solidaire peut être plus ou moins étendu dans le temps. Il prévoit en général la renonciation au bénéfice de discussion du garant. Cela veut dire que le bailleur peut solliciter le garant dès le premier terme impayé sans avoir épuisé tous les recours possibles.

L’avantage d’un tel garant (appelé garant personne physique) est que le locataire n’a pas de critères de solvabilité précis à remplir. Il suffit que la personne accepte de se porter garant. Il faut tout de même que le propriétaire accepte le garant en le considérant comme suffisamment solvable financièrement pour lui offrir une garantie suffisante du paiement du loyer. Il n’est pas rare que le bailleur demande au moins deux garants. Il faut savoir que la loi ne limite pas le nombre de garants que peut demander le propriétaire.

Il y a plusieurs inconvénients au principe du garant personne physique. Tout d’abord pour le locataire, il peut être difficile de trouver dans son entourage une personne acceptant de se porter caution et dont des revenus et une situation professionnelle sont de nature à rassurer le propriétaire. Pour le propriétaire, il y a deux inconvénients majeurs. Tout d’abord, un garant solvable un jour et ne plus l’être dans le temps, suite à une perte de d’emploi par exemple ou de nouvelles charges à supporter. Ensuite, un acte de caution solidaire est un document très codifié et il est très facile de faire une erreur dans sa rédaction. Cela entrainera souvent la nullité de l’engagement et le propriétaire ne peut alors plus tenter de recouvrer les impayés auprès du garant.

Télécharger un engagement de caution solidaire

Le garant “personne morale”

Le garant personne morale, par opposition au garant personne physique, n’est pas un individu mais un organisme, souvent une compagnie d’assurance, qui se porte garant du paiement du loyer. Contrairement au garant personne physique, ce type de garant a un coût pour le locataire. Pour que la compagnie d’assurance accepte de se porter caution pour le locataire, celui doit transmettre un certain nombre de justificatifs prouvant sa solvabilité (fiches de salaire, épargne…). Si la situation est jugée satisfaisante par l’assureur alors il se porte garant du paiement du loyer et en contrepartie le locataire lui règle une cotisation comprise entre 3 et 4% du loyer charges comprises.

Ce type de solution est souvent appelé “GLI inversée” en référence à l’assurance GLI qui est normalement souscrite par le bailleur et non par le locataire. Le gros avantage de cette solution est qu’elle ne nécessite pas de solliciter un proche. Elle est également plus rassurante pour le propriétaire car la solvabilité d’une compagnie d’assurance est meilleure que celle d’un garant personne physique dont la situation financière peut se dégrader dans le temps. L’inconvénient pour le locataire de cette garantie des loyers est qu’elle est à sa charge et qu’il doit donc assumer la cotisation mensuelle.

Obtenir un garant en ligne – Cliquez ici

Visale : la caution gratuite

Visale est un dispositif d’Action Logement qui se porte garant gratuitement pour certains locataires dans la limite de 36 mensualités. Les locataires éligibles sont les locataires les plus précaires ainsi que les jeunes de 18 à 30 ans. Le montant du loyer charges comprises ne doit pas dépasser 1300 euros par mois en province et 1500 euros en Ile de France. La caution Visale ne peut pas être cumulée avec une assurance loyer impayé ou un garant personne physique.

Le principal avantage de cette solution est sa gratuité pour le propriétaire comme pour le locataire. En revanche, elle est limitée dans le temps et le bailleur doit choisir un locataire qui peut bénéficier du dispositif.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués avec un * sont obligatoires