• Nous appeler

    09 72 61 30 98

  • Accueil téléphonique

    Lun au Ven - de 9h30 à 18h00

Assurance loyer impaye April

April Immobilier

Assurance loyer impayé GLI à partir de 126 € / an

Un package tout inclus : Loyers impayés et frais de procédure, détériorations immobilières et protection juridique étendue

Locataires éligibles à la GLI April

Locataires éligibles et taux de solvabilité (taux d'effort)

Taux d’effort entre 0 % et 35 % (revenus supérieurs à 2,86 fois le loyer charges comprises) :
Si le(s) locataire(s) est (sont) salarié(s), travailleurs non salariés, commerçants, artisans, professions libérales, retraités.

Taux d’effort entre 0 % et 33 % (revenus supérieurs à 3 fois le loyer charges comprises) :
Si l’un des colocataires n’est pas salarié, travailleur non salarié, commerçant, artisan, profession libérale, retraité.

Taux d’effort entre 0 % et 25 % (revenus supérieurs à 4 fois le loyer charges comprises) :
Si le(s) locataire(s) est (sont) intermittent(s) du spectacle, intérimaire(s), étranger(s) employé(s) par une société étrangère et envoyé(s) en mission en France.

Le calcul du taux d’effort s’effectue de la façon suivante :
(Loyer + provisions sur charges mensuelles) / revenu mensuel net permanent imposable en France​

Si vos locataires sont déjà en place, à jour de paiement, et sans incident de paiement au cours des 6 derniers mois, ils sont éligibles quelque soit leurs revenus et leur situation professionnelle.

Vos locataires sont-ils éligibles à l'assurance loyer impayé GLI ?

Les garanties de l'assurance loyer impayé GLI April

Garanties GLI April

Assurez-vous que les modèles de bail et d'état des lieux sont conformes à la législation en vigueur sous peine ne pouvoir être indemnisé en cas de sinistre. Des documents conformes sont à votre disposition gratuitement dans notre rubrique Modèles.

Quels revenus pouvez-vous prendre en compte pour l'assurance loyer impayé ?

Pour un locataire salarié en CDI hors période d'essai ou en période d'essai ou avec un CDD dont la durée restante à la date d'effet du bail est supérieure à 6 mois :

Sont pris en compte :

– Salaire net réglé en France
– Primes contractuelles (13ème mois, prime de vacances, prime d’ancienneté…)
– Heures supplémentaires contractuelles

Ne sont pas pris en compte :

– Salaire d'un CDD dont la durée restante à la date d'effet du bail est inférieure à 6 mois
– Primes exceptionnelles
– Heures supplémentaires non contractuelles

Pour un locataire travailleur indépendant (artisan, commerçant, profession libérale, gérant majoritaire) :

Sont pris en compte :

– Revenus d'activité imposables moyens des 2 dernières années

Ne sont pas pris en compte :

– Revenus d'activité des travailleurs indépendants ayant moins de 2 ans d'activité

Pour un locataire dirigeant de société salarié (dirigeant de SAS ou de SASU par exemple) :

Sont pris en compte :

– Revenus d'activité moyens des 3 derniers mois (hors primes exceptionnelles)

Ne sont pas pris en compte :

– Revenus d'activité des dirigeants ayant moins de 2 ans d'activité

Pour un locataire retraité :

Sont pris en compte :

– Revenus imposables au titre des pensions de retraite du dernier avis d'imposition

Ne sont pas pris en compte :

– Revenus de pension de retraite perçus à l'étranger

Autres revenus pris en compte :

Sont pris en compte :

– Pensions alimentaires
– Allocations logement (le propriétaire doit demander à les percevoir directement)
– PAJE : Prestation d’accueil du jeune enfant (de 0 à 3 ans par enfant)
– CLCMG : Complément du libre choix du mode de garde (de 0 à 6 ans)
– AJE : Allocation jeune enfant
– AA : Allocation d’adoption de 0 à 3 ans
– AFEAMA : Aide à la famille pour l’emploi d’une assistance maternelle agréée
– AGED : Allocation de garde à domicile (de 0 à 6 ans)
– ASF : Allocation de soutien familial (pas de conditions de durée)
– AES : Allocation d’éducation spécialisée (1 à 5 ans)
– AF : Allocations familiales
– APE : Allocation parentale d’éducation (de 0 à 3 ans)
– CF : Complément familial
– API : Allocation parents isolés (de 0 à 3 ans)
– AAH : Allocation aux adultes handicapés (de 1 à 5 ans après avis COTOREP)
– Revenus fonciers nets du locataire
– Dans le cadre d’une colocation, en complément des revenus d’un salarié en CDI hors période d’essai, les revenus de chômage dont la durée restante est supérieure à 12 mois

Ne sont pas pris en compte :

– CLC : Allocation de libre choix
– APP : Allocation de présence parentale
– ARS : Allocation de rentrée scolaire
– ALS : Allocation logement à caractère social
– Prime de déménagement
– Primes de Noël