Trouver un locataire

Trouver un locataire est l’étape initiale de la location d’un bien immobilier. Il ne faut pas négliger cette étape car elle a un rôle fondamental dans le bon déroulement des étapes suivantes.

L'assurance PNO Bailleur en détail

Crédit Jelouebien

Comment trouver des locataires ?

La recherche de locataire peut prendre différentes formes : bouche à oreilles, petites annonces dans les commerces, appel à un professionnel, annonces dans la presse écrite et sur internet. Les sites d’annonces immobilières gratuites et/ou payantes ne manquent pas.

Si vous décidez de passer une annonce dans la presse écrite ou sur internet (leboncoin, seloger, vivastreet, topannonce, studapart…) vous devez savoir qu’il y a quelques règles à respecter.

120 000 bailleurs louent leur bien grâce à Studapart

Pourquoi pas vous ?   

Profitez des meilleures offres avec le code JELOUEBIEN

La loi sur les annonces immobilières

Si le contenu du dossier du locataire ou du bail est très réglementé, le contenu de l’annonce l’est beaucoup moins.

Il est fortement conseillé de décrire de la manière la plus fidèle possible le logement proposé afin d’éviter au maximum les candidatures inutiles.

Vos exigences sur le profil des locataires ne doivent en aucun cas être assimilable à de la discrimination. L’article 1 de la loi du 6 juillet 1989 régissant les locations nues louées à titre de résidence principale rappelle qu’« aucune personne ne peut se voir refuser la location d’un logement en raison de son origine, son patronyme, son apparence physique, son sexe, sa situation de famille, son état de santé, son handicap, ses moeurs, son orientation sexuelle, ses opinions politiques, ses activités syndicales ou son appartenance ou sa non-appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. »

En cas de discrimination avérée vous encourez des peines de trois ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende (article 225-1 et suivants du Code pénal). 

Les mentions obligatoires dans votre annonce

Un certain nombre d’informations doit obligatoirement être présent dans votre annonce de location : 

  • Le montant du loyer et des charges
  • Le type de location (vide ou meublée)
  • La surface du bien loué
  • La performance énergétique du bien s’il est soumis au DPE
  • Le montant du dépôt de garantie (“la caution”)

 

L’annonce doit faire une description fidèle du bien proposé à la location. Les photos ne sont pas obligatoires mais cela reste fortement conseillé. Pour plus d’informations, consultez notre guide sur les annonces immobilières.

Les diagnostics obligatoires

La loi ENE du 12 juillet 2010 a instauré l’affichage de la performance énergétique pour les annonces immobilières de vente ou de location à compter du 1er janvier 2011 (CCH : L.134-4-3).

La classe énergie

Ainsi lorsque le vendeur ou le bailleur publie une annonce immobilière pour la mise en vente ou location de son logement, il doit y faire figurer l’échelle de performance énergétique du logement (de A à G) et contenir l’étiquette “énergie”, lorsque l’annonce paraît en vitrine d’une agence immobilière ou est diffusée sur internet.

Réalisez votre diagnostic immobilier au meilleur prix avec à

notre partenaire Allodiagnostic

N°1 du diagnostic immobilier en France

L’étiquette doit être lisible, en couleur et respecter au moins les proportions de 180 pixels sur 180 pixels lorsqu’elle est diffusée sur internet. Elle doit représenter au moins 5 % de la surface du support lorsqu’elle est affichée en vitrine d’une agence immobilière. Elle doit mentionner uniquement l’échelle de performance énergétique du logement (A à G) précédée de la mention “classe énergie” lorsque l’annonce est publiée dans la presse écrite.

Même si la réglementation ne prévoit aucune sanction particulière à l’encontre du bailleur qui ne respecterait pas son obligation d’informer les locataires potentiels, cela n’est pas forcément sans conséquences : cela peut entraîner des sanctions sur le plan civil où l’absence de DPE peut être considéré comme un dol. La sanction applicable est alors la nullité du bail ou la diminution du prix du loyer. Sur le plan pénal, si l’annonce comporte des informations fausses sur le DPE le locataire potentiel, le service des fraudes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) peut infliger au bailleur une amende de 37.500 € et une peine allant jusqu’à 2 ans de prison.

Si la recherche du locataire peut aisément se faire seul, cela n’est pas si facile que l’on peut le croire. Cette étape est importante car c’est là où l’on va pouvoir faire un premier tri des candidatures inadaptées et ainsi éviter de fastidieuses et inutiles visites.

Si vous envisagez de souscrire une assurance GLI (assurance loyer impayé), pensez dès les premières réponses à vos annonces à faire un premier tri des candidatures en éliminant celles qui ne correspondent aux critères de l’assurance GLI. Testez notre simulateur d’assurance loyer impayé.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Découvrez toutes nos solutions d'assurances