Assurance GLI Solly Azar à partir de 2,80% du loyer

La garantie des loyers impayés Solly Azar est disponible en deux versions : une version base et une version complète (inclut les détériorations immobilières). Le tarif de la GLI à la carte de Solly Azar évolue en fonction du profil plus ou moins risqué des locataires (CDI, CDD, indépendant…) et de leur taux d’effort (maxi. 33 % du loyer charges comprises).

Tableau comparatif des différentes formules

Frais de procédure (avocat, huissier…)

Solly Azar

Loyers impayés jusqu’à 30 mois
Sans franchise

Protection juridique

Détériorations immobilières

Taux d’effort maximum

Base

à partir de

2,80%

Inclus

Inclus

33%

inclus

Complète

à partir de

2,99%

Inclus

Inclus

inclus

inclus

33%

Base

à partir de

2,80%

Loyers impayés Inclus

Frais de procédureInclus

Protection JuridiqueInclus

Détériorations immobilières

Taux d’effort : 33%

Complète

à partir de

2,99%

Loyers impayés Inclus

Frais de procédureInclus

Protection juridiqueInclus

Détériorations immo.Inclus

Taux d’effort : 33%

* Sans franchise, si vous avez pris un dépôt de garantie au moins égal au maximum légal à la date de signature du bail.

Tarif 2021 – en pourcentage du loyer charges comprises

  • – Téléchargez le dossier à transmettre au locataire :
  • Ce dossier indique au locataire les pièces qu’il doit vous fournir et inclut un modèle d’attestation employeur et une fiche de renseignement conformes. Tout est réuni en une seule pièce jointe pour le transmettre facilement par email.
  • – Téléchargez la fiche de constitution du dossier locataire : cette fiche vous permet de déterminer et de contrôler que vous avez bien en votre possession tous les pièces exigées par la compagnie pour souscrire.
  • – Contrat de location :
  • Pour pouvoir être indemnisé vous devez utiliser un contrat de location conforme aux exigences de l’assureur. Notre modèle disponible gratuitement répond à ces exigences. Si vous utilisez un autre modèle vous devez vous assurer qu’il est conforme à la législation et qu’il inclut les clauses exigées aux conditions générales du contrat GLI.
  • – État des lieux :
  • Le modèle d’état des lieux doit également être conforme à la législation. Notre modèle est téléchargeable gratuitement. Il comporte toutes les informations exigées par l’assureur. Si vous utilisez un autre modèle, vous devez vous assurer qu’il est conforme à la législation en vigueur.

À savoir : si vos locataires sont déjà en place, à jour de paiement, et sans incident de paiement au cours des 6 derniers mois, ils sont éligibles quels que soient leurs revenus et leur situation professionnelle. 

Les pièces à fournir sont simplifiées dans ce cas de figure :

  • – Une fiche de renseignements
  • – Une pièce d’identité pour chaque locataire
  • – L’attestation d’assurance habitation des locataires fournie à la signature du bail
  • – Un décompte locataire démontrant que le locataire est à jour du règlement de ses loyers et sans incident de paiement sur les 6  mois qui précédent la souscription

Locataires éligibles :
– Locataire en place à jour de paiement et sans incident de paiement au cours des 6 derniers mois
(quelque soit sa situation professionnelle et ses revenus)
– Salarié en CDI hors période d’essai
– Salarié en CDI en période d’essai
– Salarié en CDD avec une durée de contrat restante de plus de 6 mois
– Retraité
– Artisan, commerçant, profession libérale, chef d’entreprise avec au moins une année complète de revenus imposables justifiée
– Etudiant ou apprenti avec garant(s)

Taux de solvabilité maximum : Loyer charges comprises inférieur à 33% des revenus (hors locataires en place dont la solvabilité n’a pas à être calculée, voir conditions générales)

Il faut que les revenus nets avant prélèvement à la source soit au moins égaux à 3 x le loyer charges comprises.

Les garanties de l'assurance GLI Solly Azar


L’assurance loyer impayé Solly Azar garantit : 
– Un plafond global de garantie de 75 000 € et 30 mois de loyers impayés
– Frais de contentieux Illimités
– Frais de déménagement et garde meuble Illimités
– Départ Prématuré
– L’indemnisation de la période d’inoccupation suite au départ furtif du locataire
– Un maximum de 6 fois le loyer mensuel (maxi. 10 000 €) pour couvrir les dégradations immobilières garanties
– Une protection juridique à hauteur de 5 000 € pour tout litige lié à l’application du bail de la location garantie.

Quels revenus pouvez-vous prendre en compte pour l’assurance loyer impayé ?

Pour un locataire salarié en CDI hors période d’essai ou avec un CDD dont la durée restante à la date de signature du bail est supérieure à 6 mois :

Sont pris en compte :

– Salaire net avant impôt réglé en France
– Primes contractuelles (13ème mois, prime de vacances, prime d’ancienneté…)
– Heures supplémentaires contractuelles

Ne sont pas pris en compte :

– Tout salarié pour lequel il apparaît une saisie sur salaire sur un de ses 3 derniers bulletins de salaire est exclu de la GLI
– Salaire d’un CDI encore en période d’essai
– Salaire d’un CDD dont la durée restante à la date de signature du bail est inférieure à 6 mois
– Primes exceptionnelles
– Heures supplémentaires non contractuelles

Pour un locataire travailleur indépendant (artisan, commerçant, profession libérale, gérant majoritaire) :

Sont pris en compte :

– Revenus d’activité imposables moyens du dernier avis d’impôt

Ne sont pas pris en compte :

– Revenus d’activité des travailleurs indépendants ayant moins de 1 an d’activité

Pour un locataire dirigeant de société salarié (dirigeant de SAS ou de SASU par exemple) :

Sont pris en compte :

– Revenus d’activité moyens des 3 derniers mois (hors primes exceptionnelles)

Ne sont pas pris en compte :

– Revenus d’activité des dirigeants ayant moins de 1 an d’activité

Pour un locataire retraité :

Sont pris en compte :

– Revenus imposables au titre des pensions de retraite du dernier avis d’imposition

Ne sont pas pris en compte :

– Revenus de pension de retraite perçus à l’étranger

Autres revenus pris en compte :

Sont pris en compte :

Pour les personnes dont la situation professionnelle est éligible au contrat, en plus de leurs revenus de travail ou de retraite, il est possible de prendre en compte, les revenus suivants (l’allocation doit être acquise pour au moins 12 mois) :
– Pensions alimentaires (selon montant sur l’avis d’impôt et sur présentation de la copie du jugement)
– Allocations logement (avec copie de la simulation sur le site de la CAF)
– PAJE : Prestation d’accueil du jeune enfant (de 0 à 3 ans par enfant)
– CLCMG : Complément du libre choix du mode de garde (de 0 à 6 ans)
– AJE : Allocation jeune enfant
– AA : Allocation d’adoption de 0 à 3 ans
– AFEAMA : Aide à la famille pour l’emploi d’une assistance maternelle agréée
– AGED : Allocation de garde à domicile (de 0 à 6 ans)
– ASF : Allocation de soutien familial (pas de conditions de durée)
– AES : Allocation d’éducation spécialisée (1 à 5 ans)
– AF : Allocations familiales
– APE : Allocation parentale d’éducation (de 0 à 3 ans)
– CF : Complément familial
– API : Allocation parents isolés (de 0 à 3 ans)
– AAH : Allocation aux adultes handicapés (de 1 à 5 ans après avis COTOREP)
– RSA : Revenu de Solidarité Active (Prime d’activité)

Ne sont pas pris en compte :

– CLC : Allocation de libre choix
– APP : Allocation de présence parentale
– ARS : Allocation de rentrée scolaire
– ALS : Allocation logement à caractère social
– Prime de déménagement
– Primes de Noël
– Revenus fonciers