• Nous appeler

    09 72 61 30 98

  • Accueil téléphonique

    Lun au Ven - de 9h00 à 18h00

mobilier location

L’attrait fiscal de la location en meublé

Les tentations de la location meublée à usage d’habitation pour les bailleurs sont nombreuses : plus grande souplesse des baux meublés avec une durée minimale de un an au lieu de trois ans pour un bail vide, meilleure protection du bailleur en cas de dégradations avec une caution d’un montant égal à deux mois au lieu d’un seul pour une location vide… et bien sûr une fiscalité souvent beaucoup plus favorable permettant de bénéficier en général d’un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus générés…

 

Les obligations à respecter pour louer en meublé

Avec l’alourdissement incessant des contraintes faites aux bailleurs en location vide et la fiscalité des revenus fonciers qui est de plus en plus forte, nombre de bailleurs sont tentés d’opter pour le passage de location vide à location meublée. Mais souvent le bailleur oublie qu’il y a des conditions à respecter. Pour louer en meublé, il ne suffit pas de changer la manière de déclarer ses revenus locatifs, il faut aussi respecter un équipement mobilier minimum mis à disposition du locataire.

Si la notion de l’équipement mobilier était jusqu’à il y a peu de temps assez floue, elle est désormais explicitement notifiée par un décret paru le 31 juillet 2015 et applicable depuis le 1er septembre 2015 (Décret n° 2015-981).

Une liste du mobilier et des équipements minimum définie par la loi

Ainsi pour être qualifié de logement meublé, le bien doit être équiper au minimum de :

1. Literie comprenant couette ou couverture
2. Dispositif d’occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher
3. Plaques de cuisson
4. Four ou four à micro-ondes
5. Réfrigérateur et congélateur ou, au minimum, un réfrigérateur doté d’un compartiment permettant de disposer d’une température inférieure ou égale à – 6 °C
6. Vaisselle nécessaire à la prise des repas
7. Ustensiles de cuisine
8. Table et sièges
9. Etagères de rangement
10. Luminaires
11. Matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement

 

Les sanctions en cas de “fausse” location meubée

En cas d’insuffisance d’équipement dans le logement déclaré meublé, le principal risque pour le bailleur est la requalification de la nature de la location en location vide avec des conséquences sur le bail et la fiscalité des revenus tirés de la location.

Une annexe d’inventaire du mobilier doit obligatoirement être jointe à l’état des lieux. L’absence d’inventaire du mobilier ou d’un inventaire incomplet est la principale cause de requalification d’une location meublée en location vide.




Les pouvoirs publics ont mis en place ces dernières années plusieurs mesures, notamment avec la loi Alur, visant à rapprocher la location meublée à usage d’habitation de la location vide. Ces mesures ont pour objectif de protéger les locataires de biens meublés et ont pour conséquence d’imposer un peu plus de contraintes aux bailleurs en meublé. Cependant, et malgré ces mesures, la location meublée reste bien moins contraignante que la location vide.

Téléchargez gratuitement un modèle d’inventaire du mobilier dans notre rubrique Modèles

Download
Article 2 du décret fixant la liste du mobilier obligatoire pour une location meublée
Extrait du décret fixant la liste des équipements obligatoires pour pouvoir qualifier une location de “meublée”
quel_mobilier_pour_une_location_meublee.[…]
Tags: , ,

2 commentaires

[…] Le mobilier minimum obligatoire pour une location meublée […]

[…] Le mobilier minimum obligatoire pour une location meublée […]

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *