Locataires : comment financer des imprévus  ?

Comme tout locataire vous devez non seulement vous acquitter de votre loyer, mais aussi assurer la régularisation de vos différentes charges mensuelles. Cependant, il peut arriver que l’on rencontre des imprévus susceptibles de nous mettre en difficultés financières. Cela pourrait alors vous empêcher de respecter votre engagement vis-à-vis du bailleur ou de régler ses diverses dépenses du mois. Pour surmonter ces épreuves, il existe des solutions financières telles que les microcrédits, les aides, etc. Retrouvez dans cet article les alternatives pour financer ces imprévus et éviter que la situation ne dégénère plus.

Sommaire

Souscrire à un microcrédit

En cas de difficulté financière pour payer son loyer surportefeuille vide un mois, un locataire peut contracter un microcrédit. Cela constitue en effet une solution de dépannage ponctuelle pouvant permettre à ce dernier d’obtenir rapidement une somme d’argent qu’il pourra rembourser plus tard. De nombreux établissements prêteurs proposent aujourd’hui des offres de crédit rapide et de micro crédit sans justificatif. Celui-ci reste un prêt non affecté. En d’autres termes, un locataire qui souscrit à ce crédit pourra financer ses imprévus sans fournir des justificatifs à l’organisme prêteur.
De plus, le crédit sans justificatif offre un taux d’intérêt abordable et donne la possibilité à l’emprunteur d’effectuer un remboursement adapté à son rythme. Par ailleurs, le locataire qui rencontre des difficultés financières éprouvera certainement du mal à réguler ses dépenses mensuelles. Dans ces conditions, celui-ci peut toujours solliciter un microcrédit pour faire face à ses dépenses soudaines.

Comparez les offres des fournisseurs d’électricité et de gaz
Vous avez tout à y gagner : Aucun frais de changement, aucune durée d’engagement minimum
Service comparaison rapide au 📞 09 72 13 20 80 (prix d’un appel local)

Recourir à son épargne de précaution ou demander de l’aide à ses proches

L’une des fonctions de l’épargne de précaution consiste à pallier des imprévus. Ainsi, le locataire qui s’est constitué cette épargne en mettant quelques dizaines d’euros de côté tous les mois peut utiliser celle-ci pour régler une situation fortuite. L’idéal est que l’épargne en question corresponde à entre 3 et 6 mois de revenu mensuel, cela permet de financer la majorité des imprévus. D’un autre côté, on peut aussi demander de l’aide à ses amis ou proches pour régler des dépenses soudaines.
Cette solution qui peut paraître délicate doit être tout de même prise en compte en cas d’imprévus. En réalité, dans ces conditions, les amis représentent souvent de précieux alliés sur qui l’on peut compter. Un locataire qui recourt à ses proches en cas de besoin pour payer son loyer peut à la fois bénéficier des conseils adaptés à sa situation, mais aussi disposer des fonds nécessaires pour financer ses besoins. Si cette aide s’avère utile, elle n’en demeure pas moins engageante pour le locataire.

Revoir son budget mensuel et se rapprocher des services de proximité

Parfois, le locataire peut éviter les difficultés de trésorerie récurrentes en reconsidérant son budget du mois. Pour cela, ce dernier doit reprendre point par point ses prévisions de dépenses mensuelles. Il s’agira essentiellement pour lui de lister toutes les dépenses afin d’écarter les factures indispensables à payer (loyer, électricité, eau et nourriture) de celles qui demeurent résiliables (dépenses liées à la salle de sport ou aux différents services d’abonnement, etc.). Effectuer ce tri permettra au salarié de réaliser des économies pour financer ses imprévus.
En outre, le locataire peut essayer de limiter ou reporter ses dépenses qui concernent les « petits luxes » comme l’organisation d’une fête entre amis au restaurant, l’achat d’un vêtement, et bien d’autres choses encore. Ceci, toujours dans le but de disposer de plus de liquidités pour régler ses dépenses liées aux situations urgentes. D’autre part, en cas d’imprévus, le locataire peut se rapprocher des services de proximité pour voir s’il peut bénéficier d’une aide appropriée. À titre illustratif, certaines mairies accordent des aides financières ponctuelles pour aider les foyers à payer leurs factures d’électricité.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *