Et si vous deveniez mandataire immobilier ?

N’avez-vous jamais rêvé de changer de métier ? Cela a certainement dû vous arriver quelques fois au moins mais vous vous êtes surement dit : « Changer, oui, mais pour faire quoi ? ». Et si l’envie de changer est importante, il faut savoir ce que l’on veut faire et surtout pouvoir le faire. 

Le métier d’agent mandataire immobilier coche pas mal de cases dans la liste des critères des métiers idéaux pour une reconversion. Dans cet article, je vous explique pourquoi devenir mandataire immobilier est peut-être fait pour vous et quelles sont les qualités requises.

Sommaire

Qui peut devenir mandataire immobilier ?

devenir mandataire immobilierJ’ai envie de vous répondre tout le monde… ou presque. En effet, si le métier d’agent immobilier nécessite de pouvoir justifier de diplômes ou d’une expérience salariée suffisante dans le domaine de l’immobilier sans lesquels on ne peut pas obtenir la carte professionnelle de l’immobilier. Cette carte délivrée par la CCI est le passage obligé pour exercer les activités de transactions immobilières, de gestion locative immobilière ou encore de syndic. 

En revanche, pour devenir mandataire immobilier, vous n’avez pas besoin de carte professionnelle. Et pourquoi ça me direz vous ? Eh bien parce que vous exercez votre métier sous la tutelle d’un agent immobilier titulaire du fameux sésame. Pour que vous puissiez commencer à travailler en tant qu’agent mandataire, il faut simplement que votre agent immobilier référent vous délivre une attestation d’habilitation qu’il demande à la CCI dont il dépend.

Quelles sont les qualités requises pour devenir mandataire immobilier ?

On vient donc de voir qu’à peu près tout le monde peut devenir agent commercial en immobilier pour peu qu’il exerce sous le contrôle d’un professionnel de l’immobilier titulaire de la carte professionnelle conforme à la loi Hoguet du 2 juillet 1970. 

Toutefois, si la formation et l’expérience ne sont pas nécessaires, certaines qualités sont demandées par les recruteurs. Quand une agence immobilière publie une annonce pour le recrutement d’un mandataire immobilier, le profil du candidat recherché ressemble souvent à cela : 

  • une expérience de l’immobilier est appréciée : vous n’avez peut-être jamais travaillé dans l’immobilier mais vous louez un bien en tant que bailleur ? ce sera assurément un plus pour votre recruteur.
  • Une bonne aptitude à communiquer avec les gens : être enthousiaste, savoir faire preuve d’empathie, savoir écouter… autant de qualités nécessaires pour le métier d’agent commercial immobilier.
  • Savoir travailler de manière autonome : même si vous êtes encadré par un professionnel immobilier, le métier de mandataire demande beaucoup de travail en autonomie. Si vous aimez que l’on vous dise chaque jour ce que vous devez faire, alors vous n’êtes pas fait pour le métier.
  • Avoir de bonnes capacités d’organisation : le métier de mandataire immobilier demande beaucoup de travail en autonomie et si vous ne savez pas vous organiser efficacement, vous courrez à l’échec.
  • Être persévérant : en regardant Stéphane Plaza, on peut penser que les métiers de l’immobilier sont faciles et fait uniquement de rigolades… Alors oui parfois mais pas que… c’est aussi beaucoup d’efforts qui peuvent mettre un peu de temps à payer.

La formation de mandataire immobilier

La formation initiale varie d’une structure à l’autre. Siformation mandataire immobilier vous passez par un grand réseau de mandataires immobiliers, il vous est en général proposé une formation structurée et qui sera plus rassurante si vous n’avez pas d’expérience préalable dans le métier.

Cette première formation est destinée à vous donner les informations nécessaires à l’exercice de vos missions : prospecter des mandats de vente, estimer la valeur des biens de vos clients, organiser des visites, préparer la signature de l’acte authentique et accompagner vos clients chez le notaire… Durant cette formation, vous apprendrez aussi à utiliser les outils mis à disposition par votre mandant.

Comme tout professionnel de l’immobilier, vous serez soumis(e) à l’obligation de formation continue instaurée par la loi Alur. Pour satisfaire à cette obligation, vous devrez suivre au minimum 14 heures de formation par an. Si vous intégrez un réseau national d’agents mandataires, la formation continue sera assurée par le réseau.

Le statut du mandataire immobilier

Le mandataire immobilier n’est pas salarié, il a un statut de travailleur indépendant, plus exactement d’agent commercial inscrit au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) tenu par le Greffe du Tribunal de Commerce. En tant qu’agent mandataire immobilier, vous pouvez bénéficier du statut d’auto-entrepreneur. Ce statut est idéal si vous débutez ou si vous envisagez d’exercer votre activité en complément de votre activité principale. 

En effet, en auto-entreprise, vous ne payez de cotisations sociales que lorsque vous réalisez du chiffre d’affaires. Cela peut vous paraître bizarre mais dans les autres statuts d’indépendants, vous devez payer des cotisations même si vous ne faites pas de chiffre d’affaires… De plus, vous êtes exonéré(e) de TVA jusqu’à 33200 euros de chiffre. Enfin, la comptabilité est très simplifiée, elle consiste en une déclaration mensuelle ou trimestrielle de votre chiffre d’affaires en ligne et ne nécessite pas de comptable.

Après vous êtes inscrit au registre des agents commerciaux, vous devrez souscrire une responsabilité civile professionnelle. Il est possible que votre mandant vous fasse bénéficier d’une offre de groupe.

Quel est le salaire d'un mandataire immobilier ?

Je vais tout de suite corriger : on ne parle pas de salaire pour un mandataire immobilier puisque je vous ai expliqué un peu plus haut que le mandataire n’est pas un salarié mais un indépendant. Les revenus que vous percevrez vous seront versées sous formes de commissions. Les commissions sont calculées en fonction du nombre de transactions que vous mènerez à bien et du volume de ces transactions : plus vous vendez de biens, plus vous gagnez de commissions ! Si vous ne vendez pas, vous ne percevez aucune commission… C’est la dure vie d’indépendant.

Les commissions d’un mandataire immobilier sont imposés au titre des BNC ou micro-BNC pour les auto-entrepreneurs. 

Alors combien on peut gagner ? Eh bien, il n’y a pas vraiment de limite, si vous êtes très performant, vous pourrez percevoir plusieurs milliers d’euros de commissions. Après un an de métier, si vous travaillez à temps plein pour cette activité, vous pouvez espérer environ 30000 euros de commissions par an. De ce montant, il vous faudra retirer vos charges sociales qui varie selon le statut pour lequel vous optez. Mais si vous tissez un bon réseau relationnel et que vous êtes performant dans le métier, vous pouvez multiplier vos commissions par 5 voir même 10 pour atteindre 300 000 euros de commissions par an. Alors bien sûr à 300 000 euros de commissions par an, vous pouvez oublier le statut d’auto-entrepreneur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.